A quoi sert une pompe à chaleur ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Avec des prix d’énergies toujours en hausse, les français ont l’impression de mettre sans cesse la main au portefeuille. En outre, la volonté du gouvernement de privilégier les systèmes de chauffages plus verts et moins énergivores oblige certains à devoir en changer. La pompe à chaleur est-elle un bon choix ?

Pompe à chaleur : comment ça fonctionne ?

Quand on veut avoir un bon confort thermique chez soi, sans pour autant payer des factures astronomiques, il est normal de vouloir savoir à quoi sert une pompe à chaleur et s’il s’agit du système de chauffage le plus adapté à son domicile.

Appelée plus généralement PAC, elle peut être utilisée à d’autres fins que celle de chauffer le logement, comme celle de chauffer l’eau pour la douche ou encore pour faire la vaisselle. On ne parle alors plus d’une pompe à chaleur air/air, mais d’une PAC air/eau.

Comment cela fonctionne ? La PAC, avec son unité extérieure, récupère les calories présentes dans l’air et les injecte dans le logement via des radiateurs, le plus souvent. Mais cela peut être un plancher chauffant ou des unités fixées au mur.

Comme elle prend de la chaleur qui existe déjà au niveau de la nature, ce sont donc des calories gratuites. On estime qu’avec une PAC, si l’habitation est par ailleurs bien isolée, on peut espérer faire des économies de chauffage d’environ 60%.

Avantages et inconvénients des pompes à chaleur :

Si elles sont synonymes d’un bon confort et surtout de consommations réduites, il faut d’abord en comprendre tous les aspects pour savoir si l’on fait le bon choix.

Elle peut utiliser la chaleur géothermique, c’est-à-dire celle sous terre, mais il faut pour cela procéder à des captages horizontaux ou verticaux, en fonction des possibilités et de la nature du sol.

Autre possibilité : la PAC hydrothermique, si le propriétaire possède un point d’eau suffisamment grand pour l’alimenter. C’est alors la chaleur contenue dans l’eau qui est utilisée, au lieu de l’air.

Une PAC nécessite l’installation d’une unité extérieure. Celle-ci, en fonction des modèles et des marques,peut être plus ou moins bruyante. Non seulement il faut avoir la place pour l’installer mais voir si elle ne constitue pas une nuisance pour le voisinage. Il existe cependant des appareils qui sont peu bruyants, même si cela peut avoir une incidence sur le prix d’achat.

La pompe à chaleur doit être installée par un artisan qualifié et certifié RGE si le propriétaire souhaite bénéficier des aides de l’Etat pour le remplacement d’un système trop vétuste.

En outre, pour que la PAC fonctionne au mieux, il est obligatoire de procéder à un entretien régulier, ce dernier devant être réalisé, là encore par un professionnel, ce qui occasionne un coût.

Mais les performances restent alors optimales et c’est l’occasion de voir si tout va bien. Cet entretien régulier serait obligatoire dans le cas du choix d’un poêle à pellets et d’une chaudière à gaz basse consommation.

C’est la puissance qui détermine la fréquence d’entretien, mais elle est moins régulière que pour d’autres types de systèmes de chauffage puisqu’on parle de 2 ans ou de 5 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *