Les plus et les moins des lampadaires halogène

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Il y a quelques années, nombreux consommateurs ne juraient que sur la lampe halogène pour sa capacité à émettre une lumière naturelle. Pour bénéficier de cet agréable aspect, l’emplacement d’un lampadaire de type halogène se présente comme une idée intéressante. Ce luminaire d’intérieur disponible en une variété de style permet d’apporter plus que de la lumière dans une pièce.

Détrônées par des ampoules plus économiques (la LED), les lampes halogènes présentent une image ternie et deviennent de moins en moins répandues sur le marché. Faut-il vraiment se passer du dispositif lumineux halogène ? Tour d’horizon sur les lampadaires halogène, leur fonctionnement, leurs avantages et leurs inconvénients…

Lampadaire halogène : caractéristique et fonctionnement

lampadaireL’éclairage halogène correspond à une lampe à incandescence dotée du gaz halogéné (iode et bromure de méthyle) à haute pression dans une ampoule en verre de quartz. Les lampadaires halogènes sont constitués de plusieurs éléments, à savoir : une ampoule résistant à une haute température, 2 fils conducteurs, 2 fils de support, un filament de tungstène, une embase, des gaz.

Le fonctionnement d’un lampadaire halogène est similaire à une lampe à incandescence dite classique. Le filament des deux ampoules est porté à incandescence. Par contre, le filament d’une ampoule d’un lampadaire halogène est de type tungstène (un métal très résistant) et non du carbone comme celui de l’ampoule à incandescence classique. De plus, les gaz halogénés contribuent à ne pas réduire la transparence de l’ampoule et à supporter les températures de lumière plus élevées qu’une ampoule classique. En effet, l’ampoule halogène est capable de supporter plus de 2 900 °C. En plus, l’ampoule en verre de quartz permet d’émettre un éclairage plus puissant avec une durée de vie assez longue.

Les avantages procurés par un lampadaire halogène

lampadaireLes lampadaires halogènes sont très appréciés par sa lumière comparable à la lumière du jour. Ils sont en effet indispensables dans les pièces sombres comme les petits bureaux ou dans des pièces de vie qui sont mal exposées au soleil. Le rendu des couleurs est très agréable dans les pièces à vivre comme le salon par exemple.

Disposant d’une ampoule résistant à une haute température, le lampadaire halogène produit une lumière intense similaire à celle du soleil. Il génère à cet effet de la chaleur, ce qui reste un atout notamment pendant la saison hivernale. L’intensité de la lumière est la plupart du temps réglable.

En effet, les lampadaires halogène sont généralement équipés d’un variateur. Ce dernier sert à régler l’intensité de la lumière, permettant ainsi de modifier l’ambiance d’une pièce. Ce type de luminaire trouve aussi sa place dans le salon ou dans la cuisine pour un éclairage optimisé. Il est également tout à fait possible de placer un tel point lumineux dans une pièce dédiée à la lecture par exemple.

Ce type de lampadaire se plie à toutes les exigences des utilisateurs. Il offre un ton clair ou des couleurs vives pour donner du caractère à votre décoration d’intérieur. Découvrez les modèles IKEA pour en savoir davantage sur les multiples avantages des lampadaires halogène, dans la mesure où les modèles de la chaîne suédoise s’adaptent à tous les logements et toutes les décos.

Les lampes halogènes peuvent s’adapter avec n’importe quel type de luminaire : lampadaire, lampe de bureau, lampe de chevet… De plus, elles présentent une gamme de puissances très entendue allant de 20 W jusqu’à 500 W. En parallèle, elles affichent une grande durée de vie et donc permettent de faire des économies.

Les points faibles d’un lampadaire halogène

lampadaireLes lampadaires halogène sont énergivores et la lumière émise par ce type de luminaires peut causer du tort à la peau. C’est pourquoi il est déconseillé de s’exposer à de telle lumière trop longtemps. La température élevée de ce genre de lampe peut créer de brûlure, voire de l’incendie. Pour remédier à ces problèmes, vous pouvez placer un cache en verre ou en plastique devant l’ampoule.

Il est vrai que le lampadaire halogène a une durée de vie très longue, mais pas assez importante que celle d’un lampadaire LED.

Alors faut-il bannir les dispositifs lumineux halogène ? Aujourd’hui, certains luminaires halogènes sont conçus pour consommer peu d’énergie. Cela dit, ils ne posent plus un grand problème dans cette époque où on prône l’économie d’énergie.

Certes, les lampadaires halogènes présentent des inconvénients au niveau de la santé. Cependant, ils offrent un confort visuel indéniable. Vous pouvez très bien opter pour le modèle avec anti-UV pour vous tenir à l’écart des hautes tensions émises. Il est recommandé de dépoussiérer la lampe de temps en temps pour ne pas empêcher la meilleure diffusion de lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *