Quel est le rôle d’une chape liquide dans les travaux de revêtement de sol ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le revêtement de sol représente la couche de finition qui assure la protection du plancher et de la dalle d’étage. Il peut être cloué, collé ou clipsé grâce à plusieurs matériaux écologiques. Cependant, pour assurer la planéité du sol, le recours à une chape liquide se révèle indispensable lors des travaux de revêtements.

Qu’est-ce qu’une chape liquide ?

Conçue à base du ciment ou d’anhydrite, une chape Liquide permet d’aplanir les surfaces pour l’obtention d’un espace parfaitement horizontal. Pour l’obtenir, il faudra réaliser le mélange du ciment et d’un liant ou associer le sable, l’eau et une poudre à base de calcium. Pour bénéficier de meilleures performances et d’un résultat convaincant, l’idéal serait de confier la composition de la chape liquide à un professionnel. Elle s’installe à l’intérieur de l’habitation, et ce, sur une structure autoportante. Vous pouvez en effet opter pour une dalle en béton, un support en bois ou encore pour une dalle flottante.

Quelle est l’importance d’une chape liquide ?

Le principal atout d’une chape liquide réside dans la planéité qu’elle offre aux sols. À la faveur de son aspect liquide, il est facile de la couler sur tout type de chantier. Elle obtiendra un mortier assez fluide. Son homogénéité amplifie en réalité la capacité d’enrobage et limite l’épaisseur de la chape.

Grâce à sa finesse et à sa richesse minérale, elle propose des attraits remarquables en matière d’isolation. Puisqu’une chape liquide est capable de renforcer les planchers chauffants, elle peut être utilisée comme isolant thermique. En effet, elle assure aussi bien la montée que la baisse de la température du sol au sein d’une pièce. L’avantage est que vous pourrez réaliser quelques économies sur vos factures de chauffage.

Par ailleurs, notez qu’une chape liquide est compatible avec plusieurs revêtements : le carrelage, le parquet, la résine, le PVC, la moquette, le jonc, etc.  Ceux-ci doivent être choisis selon les spécificités de la pièce de même que les goûts du propriétaire.

Quel revêtement de sol pour quelle pièce ?

Tous les revêtements de sols ne conviennent pas à l’ensemble des pièces d’une habitation.

  • Salle à manger : Dans cette pièce, préférez les sols offrant esthétique, solidité, et facilité d’entretien. Privilégiez donc le parquet massif, contrecollé, le carrelage, le béton ciré ou encore le PVC.
  • Cuisine : puisque la cuisine est humide, il serait judicieux d’opter pour un sol robuste et étanche. Le carrelage, le PVC et le béton ciré sont recommandés.
  • Chambre pour adulte : Un sol capable d’isoler le bruit, antiallergique et chaleureux est conseillé. Optez donc pour le carrelage, le stratifié, le parquet massif, stratifié, contrecollé, le PVC et le carrelage.
  • Chambre pour enfant : le sol d’une chambre pour enfant devra être facile à entretenir, mais aussi résistant. Misez sur le PVC/lino, la moquette synthétique en dalles ou stratifié.
  • Salle de bain et sanitaires : Veillez à ce que le sol posé dans ces pièces soit absolument étanche. Pour ce faire, l’idéal serait de choisir le PVC, le carrelage ou encore le parquet massif en bois exotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *